L’accastillage d’un voilier : quels sont les équipements concernés ?

Posté le 1 Nov 2018 dans Actualité tourisme


Pour les mordus de la voile, il est impératif d’avoir un accastillage au top afin de vivre leur passion dans les meilleures conditions possible. Sur le marché, vous pourrez facilement trouver les équipements et les matériaux qui font le bon accastillage et le bon gréement courant. Justement dans cet article, retrouvez les équipements concernés lorsqu’on parle de l’accastillage d’un voilier. 

La mâture

Avec les gréements courant et dormant, la mâture représente le cœur du voilier. Vous devez vous assurez que tout soit en parfait état. Pour ce faire, vous devez vérifier les barres de flèche, les voiles, les pataras, les haubans, les cordages, les étais, les câbles, les bastaques, les poulies, les enrouleurs, les bloqueurs ainsi que les kits de réparation de voile et de matelotage.

 

L’équipement de l’accastillage de manœuvre

L’équipement de l’accastillage de manœuvre se trouve généralement sur le rouf et le pont. Un « plan de pont » optimal tient compte des emplacements des :

–          rails et chariot :

Un avale-tout sert à ramener l’écoute de la voile d’avant dans l’axe pour le winch. Posé sur un rail, l’emplacement du point de tire peut être réglé. La position du chariot d’avale-tout peut être réglée par un piston qui le fixe sur le rail, ou par une manœuvre montée grâce à un embout à réa et un taquet. Visitez notre site https://www.navistore.fr/

–          Winchs et bloqueurs

Ils encaissent les charges générées par les drisses et écoutes. Pour les drisses (cordages qui permettent de hisser les voiles), les winchs sont parfois montés directement sur le mât. Lorsqu’ils sont sur le rouf, il faut des poulies de pied de mât et des boîtes à réas pour guider les cordages correctement vers les bloqueurs.

–          Amarres et taquets

Les taquets sont montés à l’étrave et au tableau avec des chaumards qui guident les amarres. Un taquet installé au maître bau sert aux gardes, qui sont les cordages utilisés en diagonale pour garder le bateau sur le plan parallèle au quai. Ainsi, une garde « montante » et une autre « descendante » empêche le bateau d’avancer et de reculer.

L’accastillage d’un voilier : quels sont les équipements concernés ?
Noter cet article